FestivAlgérie: Nouri Koufi et l’orchestre égyptien « Takht arabe » en clôture

ALGER – Le grand artiste de la chanson andalouse Nouri Koufi et l’orchestre égyptien traditionnel de musique savante « Takht arabe » ont clôturé, mardi soir à Alger devant un public nombreux, la 3e édition du Festival international de la musique andalouse et des musiques anciennes (FestivAlgérie).

La soirée de clôture a été ouverte par le maitre du genre haouzi-aroubi, Nouri Koufi, qui a enchanté le public de l’Opéra d’Alger Boualem-Bessaih, par un florilège de haouzi et de Medh, à commencer par une « nouba zidane », le Qacid « Ana lkaoui » et la célèbre « Sidi boumediène » qui l’a fait connaitre dans les années 80.

Sous la houlette du maestro Yasser Mouawad, l’orchestre égyptien « Takht arabe » est entré en scène en deuxième partie de soirée en interprétant plusieurs classiques arabes, à l’instar des merveilles d’Oum Kalthoum « Ana fi intidarik », « Daret el ayem et  « Inta omri ».

Au plaisir des mélomanes de musique ancienne, « Takht arabe » a enchainé par quelques titres d’un autre monument de la chanson égyptienne et arabe, en l’occurrence Abdelhalim Hafedh, suivi de chansons puisées du patrimoine arabe, comme le sublime Mouachah « Lama bada yatathanna ».

 

SOURCE www.aps.dz

 

Laisser un commentaire